Bienvenue au domaine de la famille di Leostilla
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Mariage du Baron Tiberias et de la demoiselle d'Evian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dewan
Feu Vicomtesse
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: [RP] Mariage du Baron Tiberias et de la demoiselle d'Evian   Ven 27 Mai - 21:37

Dewan a écrit:
[rp]Depuis une semaine maintenant, la jeune fille était arrivée à Aix-les-bains, la baronnie de Tiberias. Elle avait pris ses quartiers dans des appartements somptueux. Depuis son installation, la coutume voulait qu'elle ne vit pas le baron. Nerveuse, la jeune fille avait passé son temps à choisir auprès des différents artisans envoyés par son fiancé, les décorations, robes et accessoires qui seraient usités lors du mariage.

La date approchait et la petite blonde se sentait de moins en moins prête. Elle avait besoin de prendre l'air et de réfléchir. Elle quitta enfin ses appartements pour rejoindre les jardins où elle trouverait un peu de quiétude. Le printemps approchait, à quelques jours. La journée était douce. Quelques marches l'avaient conduites sur les sentiers d'un labyrinth de verdure. Elle déposa son châle et ôta ses chausses près d'un banc qui commençait à être recouvert d'une jeune vigne. C'est avec plaisir que l'herbe humide chatouilla ses pieds et sous l'oeil vigilant des statues romaines centenaires, elle se mit à courir au milieu des haies, se perdant expressément dans le dédale de couloir verdoyant. Elle arriva par hasard près d'un chêne sublime. Elle se laissa glisser contre le tronc rugueux et se laissa bercer par le chant d'un merle. Qu'il était bon de savourer ces instants magnifiques. Le soleil dansait dans la cîme de l'arbre et caressait de ses doux rayons la peau blanche de la jeune fille.

Son regard se posa un instant vers le château, une fenêtre, où une silhouette se dessinait. L'avait il observée depuis le début ? [/rp]

Awenna a écrit:
[rp]Aller retour, retour aller, c'est ce que la brunette faisait depuis son retour en Savoie.
Chambéry/Belley, Belley/bourg, Bourg/Belley, le dernier voyage effectué lui avait valu un retard de deux jours. Elle n'avait pas prévue de tomber dans un trou, creuser surement lors de la guerre, alors qu'elle prenait le temps de se rendre à Belley pour un mariage.
Toujours est-il c'est qu'à la sortie de ce fichue trou, elle se rendit au plus vite à Belley trouver une auberge pour qu'elle se prépare et qu'elle se rende à l'église, c'est qu'il y avait mariage en ce jour béni du Très Haut.

Sa tenue de cérémonie impeccablement portée, son livre des vertus en main, elle fit le tour des lieux afin de trouver Eden ou Cédric qu'elle n'avait pu croisé depuis un long moment. C'est un enfant de choeur qu'elle trouva.


- Excuse moi jeune ami, pourrais-tu faire sonner le clocher pour que tout Belley sache que le moment est venu de se rendre à l'église?
Prévenons la population de la cérémonie.


En deux temps, trois mouvement le jeune homme se précipita et c'est quelques secondes ou minutes plus tard que le son se fit entendre.


Bing Bong Bing Bong Bing Bong Bing Bong [/rp]

Tiberias. a écrit:
[rp]Il regardait Dewan. Sa future femme, s'amuser tel un enfant qu'elle était encore dans les jardins. Sans aucune expression sur le visage, il scrutait ses moindres faits et gestes de la haute fenêtre de ses appartements. Son écuyer l'appela alors et le baron se rapprocha de lui, quittant la scène de l'extérieur.
Levant les bras, les abaissant, se tournant, soupirant, Tibérias se faisait mettre son plus beau costume par son valet, La Luzerne. La fenêtre au loin révelait un fugace levé de soleil dont les rayons pénétraient par le vitrail et rendait la scène solennelle, presque divine. Des auréoles entouraient les deux hommes et le baron était dans l'axe de la lumière qui le dessinait dans l'ombre et la couleur. Le général réfléchissait, La Luzerne était silencieux. Aujourd'hui était le jour où leur amour serait scellé à tout jamais, serait dévoilé à tout le monde, serait leur étoile dans la nuit.

"Qui suis-je la Luzerne ?
- Vous êtes le Baron Tibérias, le général Tibérias, celui qui a tout fait, tout vu, tout senti.


Tibérias eut un léger rictus, mais pas de joie, plutôt d'anciennes souffrances. Il se revoyait exécuter, massacrer des femmes et des enfants pour la gloire de Dieu comme à chaque fois que quelqu'un lui en parlait et ne savait pas ce que c'était réellement ! Le soir, les cris de ceux qu'il avait tué revenaient le hanter et il n'en dormait parfois pas. L'épouvante de leurs yeux, la pitié dans leur regard, la lame sur leur échine...

"Qui suis-je pour elle, la Luzerne ? As-tu confiance en ton maître ?
- Vous êtes son promis, l'amour vous lie, la mort vous séparera ; j'ai totale confiance en vous et en elle.


Tibérias n'afficha aucun sentiment pour la Luzerne qui apposait le col final aux vêtements de son maître. Fin prêt, un nuage vint voiler l'intérieur.

"Où sont ma jeunesse et ma fougue d'antan ? Où est la beauté qui brillait sur mon visage ? Elles sont passées comme la pluie sur les montagnes, comme le vent dans les arbres. Mes jours déclinent vers la fin, les dernières collines et l'ombre... Comment en suis-je arrivé là ?

Il ne dit plus rien et quitta ses appartements, magnifiquement et richement vêtu pour ce mariage qui s'annonçait. Il partirait avant Dewan comme la tradition le voulait et ne la verrait qu'une fois à l'autel. Quelle idée leur était passée par la tête... Janus, l'intendant ouvrit la voiture aux armes d'Aix-les-Bains et Tibérias et La Luzerne embarquèrent vers Belley et l'église. Un chemin plutôt long mais qui passait vite en discutant. Hélas, il n'y eut aucune parole. Seul l'écuyer posait des questions auxquelles le général répondait par plusieurs "hum" selon la réponse à donner.

"Vous êtes songeur ?
- De plus en plus perspicace...
- Vous allez tirer une telle trogne le jour le plus beau de votre vie ?
- N'oublie pas que tu parles à ton maître ! Le plus beau jour de ma vie sera le dernier, celui de ma mort.
- Pourquoi cela ?
- Je ne ferai souffrir plus personne. Je commence ma douce descente vers la mort alors que Dewan commence à peine sa vie. Qui suis-je pour m'imposer à elle ? Ne sera-t-elle pas attirée par plus jeunes que moi ?... J'aurais dû mourir en Orient, tout aurait été réglé.
- Mon seigneur... Elle vous aime ! Elle me l'a confié et je ne vous raconte pas ses états lorsqu'elle parlait de vous. N'oubliez pas qu'elle a risqué sa vie pour venir à Annecy vous retrouver.
- Tu lui as parlé ? Petit vaurien. Elle... était vraiment comme tu l'as décrite ?
- Affirmatif mon général.
- Je suis un monstre. Regarde ces mains... Sais-tu pourquoi je les gante toujours ?
- Parce qu'elles ont tué plus que vous n'avez vu vivre, vous ne pouvez plus les voir... mais vous faisiez cela pour quelqu'un, vous étiez soldat, tous les soldats sont des monstres lorsqu'ils suivent les ordres... Vous n'étiez qu'un instrument des plus agiles que vous.
- Tu es moins bête que tu n'en as l'air... Dis au cocher d'accélérer, quelle mouche le pique, pourquoi roule-t-il si doucement ! Nous avons un mariage !


La Luzerne sourit, suivi par Tibérias. La voiture parvint bientôt devant le lieu de culte. Le cocher ouvrit la porte, La Luzerne en sortit, puis le baron. Dame Awenna, qui célébrerait l'office fut bientôt trouvée.

"Dame de Marie, quelle joie de vous rencontrer enfin. Baron Tibérias, ravi que ce soit vous qui officiez.

Il lui sourit et attendit avec elle, les témoins.[/rp]

Laclemanus a écrit:
Laclemanus se levait comme à l'accoutumée de bonne humeur, seul changement cette boule à l'estomac qui ne le quittait plus depuis plusieurs jours, au fur et à mesure que la date du mariage de ses amis approchait.
Pourtant ce n'était pas lui qui se mariait, mais d'être simplement le témoin et devoir parler des futurs mariés devant les personnes réunis pour fêter cet heureux événement l'angoissait, surtout qu'il ne savait encore que dire et n'avait rien préparé.

Après s'être lavé et préparé pour la circonstance, il prit son cheval et se mit en route pour l'un des château de sa fille afin de prendre le carrosse qu'il lui avait réservé pour amener la future mariée à l'église, n'ayant pas d'attelage dans sa modeste demeure de Bourg.
A son arrivée, l'équipage était prêt, il n'eut qu'à donner son cheval au palefrenier et à s'engouffrer dans le véhicule en donnant l'ordre au cocher de prendre la direction d'Aix-les-bains en la baronnie de Tibérias.

Le trajet vu relativement vite parcouru en cette belle journée de mars et l'attelage stoppa dans uns bruit de gravillon dérangé devant le château des futurs époux. Il en descendit prestement et s'adressa au valet qui venait à sa rencontre.


- Bonjour mon brave, je suis Laclemanus de Chenot, le témoin de votre future maitresse.

Tout en parlant il remettait ses habits froissés par le trajet en carrosse.

- Est-elle déjà prête ou dois-je venir faire accélérer ses suivantes qui l'habillent?
Ce n'est pas le jour à avoir du retard, avertissez la de mon arrivée et si vous aviez de quoi me faire passez la soif, je vous en saurais gré.


Se retournant il donna l'ordre d'attendre et de s'occuper de faire boire les chevaux sans les dételer.

Awenna a écrit:
[rp]Dans le lieu saint toujours perdue dans ses pensées, Awenna vit arrivé le futur époux. D'un pas décidé elle se dirigea vers lui, un sourire naissant aux lèvres.

Bonjour ........ La phrase d'Awenna restait en suspend, elle ne se souvenait plus de son nom. Il fallait faire vite, réfléchir vite et commencer à passer à la suite....... Merci que cela vous plaise Baron. De témoin au mariage de notre ami commun, Fenthick; vous voici maintenant le principale intéressé. Le sourire d'Awenna s'agrandit en pensant que Fenthick et Tiberias avaient simplement échangé leur place.

Cher Baron, j'espère que tout vous convient actuellement, si jamais vous avez une requête de dernière minute, profitez en c'est le bon moment. Oui après vous serez quelque peu accaparé.

Tout en discutant avec le futur époux, Awenna se dit qu'il était temps d'accueillir sur le parvis de l'église et dés que l'époux aura son témoin avec lui elle rejoindrait l'entrée.[/rp]

Dewan a écrit:
[rp]Il lui manquait. Oh que oui, il lui manquait tellement ! Ces longues journées sans lui, à flâner à travers un château un peu désert, des domestiques discrets, juste son cocher et sa femme de chambre qui l'avaient suivie à Aix-les-bains.

Sa chambre ressemblait à la caverne d'Ali-baba. Un vraie capharnaüm ! Les robes, les bas, les voiles, les souliers, les bijoux occupaient la pièce de toute part. Le Baron avait voulu bien faire pour qu'elle ait l'embarras du choix. Alors qu'elle passait les dessous qu'elle avait fait préparer spécialement pour ce jour, quelqu'un frappa à la porte. La femme de chambre laissa un instant la jeune fille pour entrouvrir la porte et voir ce qu'il se passait.

Pendant ce temps Dewan observait la rose que Tiberias lui avait fait porter au petit matin. Chaque jour elle en avait reçue une, toujours aussi belle et d'un rouge éblouissant. Le soleil faisait briller les pétales de la fleur comme des rubis. Un petit sourire se dessina sur le visage épanoui de la jeune chambellan. Ces délicates attentions, il en avait eu chaque jour. C'était comme un rêve dont elle ne voulait plus se réveiller. Ce mariage était l'aboutissement de celui-ci qui le rendrait à jamais concrêt.

La femme de chambre revint rapidement, reprenant l'ajustement d'une guêpière un peu trop large.

- Mademoiselle, le Duc Laclemanus de Chênot est arrivé et se dit prêt à vous emmener à l'église. Il a aussi demandé à ce que nous nous dépêchions !

Oh il est déjà là ??? Par Aristote, oui, il ne faut pas le faire attendre ! Vite vite !

Sur ces mots, elle enfila enfin la robe qu'elle avait choisie. Une robe légère, blanche et subtilement dorée, perlée aux épaules qui resteraient dénudées. La robe lui allait parfaitement, ajustée par le tailleur deux jours auparavant.
Elle espérait rester au plus naturel possible. Les chausses dorées passées à ses pieds, elle était pour ainsi dire prête. Le voile serait posé dans ses cheveux peu avant d'entrer dans l'église.

Dewan remercia sa femme de chambre. Elle la serra dans ses bras avant de se précipiter dans le couloir et rejoindre le Duc dans le petit salon où elle se doutait qu'il serait en train de se désaltérer. Son ami l'avait prévenue. Son aversion pour les lieux saints aurait dû l'empêcher d'accepter d'être son témoin et pourtant il était là, prêt à l'emmener vers son fiancé, dans cet endroit où il ne trouvait plus sa place. Elle avait une profonde amitié pour le Duc qui avait survécu à son épouse. Il passait son temps à se sentir inutile et pourtant, il faisait tant de choses pour la Savoie, ne serait ce que pour les mines !

Aujourd'hui, elle voulait le voir heureux. En entrant dans la pièce, il était là. On lui avait servi un verre de champagne comme elle l'avait recommandé avec l'accord de Tibérias. Plongé dans ses pensées, elle s'approcha discrètement. Enfin aussi discrètement que possible avec une traine et une robe de mariée ! D'une voix douce et chaleureuse, elle l'accueillit.

Lac,votre Grâce, j'espère que ce champagne vous a plu car je vous ai fait attendre. Excusez moi. Comment allez vous ?

Un baiser vint se poser sur la joue de celui qui n'aimait pas qu'on le traite comme un duc. Par taquinerie, Dewan aimait le gratifier de ce titre juste parce qu'il ne le voulait pas. Elle lui fit un grand sourire et prit son bras.

Je crois que je suis prête. Dites moi que tout va bien se passer ? Je suis si nerveuse ! Ce n'est pas tous les jours qu'on se marie ! Et Ali qui est en voyage ... J'espère que tout va bien pour elle ! Dites moi, vous me parlerez du vôtre pendant le voyage ?

Le carrosse les attendait dans la cour. Il ne restait plus qu'à y aller.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[/rp]

Laclemanus a écrit:
Laclemanus avait été conduit dans le petit salon ou il patientait en buvant un excellent champagne qui lui avait été servit. Il prenait son mal en patience tout en admirant la décoration, mais l'attente durait maintenant et il se servait sans attendre que le valet le fasse, faisant les cents pas tout en marmonnant avec amusement.

- C'est y dieu pas possible! Les femmes sont bien toutes les même, prenant un temps incroyable à se faire belle, fignolant sur des détails que seules elles les voient. Si l'attente perdure, je crois bien que la bouteille sera vidée de son contenu, j'aurais l'air fin si j'amène la future mariée en étant légèrement pompette...Et que je doive m'accrocher à son bras pour tenir debout.

En imaginant la scène, il ne put s'empêcher de rire joyeusement. Il se ressaisit en allant se servir une dernière fois, le dernier promis juré se disait-il en lui-même quand Dewan arrivait dans sa magnifique robe. il profita de ce jour pas comme les autre pour l'embrasser sur les deux joues.

- Votre champagne est un divin nectar, mais j'y ai à peine touché, ne voulant m'enivrer. Ce n'est pas à moi qu'il faut demander comment je vais, mais à vous, permettez que je vous admire.

Il se recula de deux pas pour mieux la regarder, mettant son poing devant son menton feignant de l'ausculter sérieusement.

- Non....Non, cela ne va pas être possible... Je ne peux vous amener à l'église rejoindre Tibérias...

Il lui fit un petit clin d'œil alors que son visage devenait hilare.

- Je m'arrête dans la première église et je vous épouse...Mince, je ne connais pas de religieux pour le faire...Tant pis, je chercherais une autre épouse, ne soyez pas trop déçue.

Ne pouvant rester sérieux plus longtemps, il partit dans un grand éclat de rire.

- Allez trêve de plaisanterie, il y a une personne qui doit se languir de vous voir arriver, ne le faisons pas attendre trop longtemps. Et je vous raconterais ce que vous voudrez pendant le trajet.

Il lui présenta son bras et la conduisit jusqu'au carrosse, l'aida à grimper tout en veillant à ce que sa traine soit correctement arrangée avant de monter à son tour pour prendre le chemin de l'église.

Dewan a écrit:
[rp]- Non....Non, cela ne va pas être possible... Je ne peux vous amener à l'église rejoindre Tibérias...

Dewan pâlit. Bien sûr elle ne vit pas le clin d'oeil et le sourire amusé de Lac, s'inquiétant de ce qui pouvait l'empêcher d'aller rejoindre son fiancé.
Elle baissa les yeux sur sa robe. Un gros trou quelque part ? Un accro ? Etait elle moche dans cette robe qu'elle avait choisie ? Puis relevant son visage au moment où il prononçait la suite, elle ne put réprimer un sourire accompagné de joues enflammées par le compliment.

Hum votre grâce, vous m'avez fait peur ! Je crois que si vous m'enleviez, vous auriez à faire avec un juge en colère !! Enfin, quelle femme ne rêverait d'être à vos côtés, charmeur comme vous êtes !

La jeune fille prit son bras pour sortir. Le Duc était bel homme. Son plus grand défaut était sans nul doute de douter de lui. Mais elle comprenait aussi son sentiment de retrait après avoir perdu son épouse. Dewan ne savait pas ce qu'elle ferait si Tibérias devait disparaitre. Elle aurait du mal à vouloir quelqu'un d'autre dans sa vie, c'était sûr.

La robe n'était pas encombrante, tout entra facilement dans le carrosse. Tout le long du voyage, ils prirent plaisir à discuter de tout et de rien, n'appaisant pas pour autant la demoiselle d'Evian. Elle avait tant hâte et en même temps, elle était terrifiée. A un moment, elle s'installa à côté de son ami et se blottit naturellement contre lui. Sa présence était rassurante.

Enfin, l'église était en vue. Le carrosse s'arrêta devant l'édifice vibrant au soleil. [/rp]

Fenthick a écrit:
[rp]Très heureux de l'évènement qui avait lieu ce jour, Fenthick arriva en sifflotant à l'Eglise, après avoir fait un brin de toilette et s'être convenablement vêtu.
Il se remémora son propre mariage, pas si éloigné que ça, et eut un sourire en pensant que les places avaient ... simplement été inversé. Auris, dans sa magnifique robe blanche, lui heureux comme un ange ..

Il se devait d'être présent, non seulement parce qu'on lui avait fait l'honneur de le faire témoin, mais aussi et surtout parce que c'était l'un des ses plus proches amis, et sa cousine, qui se mariaient en épousailles.

Il ne savait encore qui serait d'office, mais lorsqu'arrivant sur les lieux, il constata que c'était Awenna, sulfureuse diaconesse de Bourg, il eut un sourire entendu. Décidément, une vraie copie! Du moins, sur la forme!
Il rit, seul et heureux.

Il pensa à son ami, Cedrik, qui aurait été certainement ravi d'officier pour telle cérémonie, puis, après lui avoir adressé une prière silencieuse, comme lui le faisant tant, il finit d'arriver et salua Awenna et Tibérias.

Ferney .. Mes félicitations pour ce grand jour. Awe ..

Lui claque une bise sur la joue.

Ravi de te voir, diaconesse.

Et un carosse d'arriver derrière lui, et une resplendissante Dame en blanc d'en sortir.

Hé bien ...

Sourit, ravi.[/rp]

Naurestel a écrit:
Voilà un moment que Belley resplendissait en moment joyeux en tout genre, après une guerre qui avait su montrer la force de la Savoie et son unité, voilà que deux grands défenseurs et loyaux belleysans se mariaient. Allait-elle manqué une chose pareille? Allait-elle vraiment raté le mariage de sa futur belle-cousine?! Bien sûr que non! La relation entre Nau' et Dew' avait été explosive dans ses débuts, mais maintenant elles étaient de très bonne amie, et c'est pour cela qu'elle se présenta dans une robe toute simple à l'Église de Belley. Elle ne raterait absolument rien. Tibérias et Dewan était ses amis et elle était heureuse pour eux. Ils formaient couple tout à fait charmant et plein de vie.

Quand elle arriva sur le parvis de l'Église elle remarqua qu'il y avait déjà des gens de présents, en s'approchant un peu plus elle sourit reconnaissant Fenth, Tib', Dew' et Awe' elle s'approcha en retenant les pans de sa robe d'une main, peu habituée de porter la robe y préférant les braies.

- Coucou tout le monde! J'ai ouïe dire dans les rues de Belley et même par delà les remparts qu'on célébrait le mariage de deux grands défenseurs de notre belle Savoie! J'allais qu'en même pas raté ça!

Elle sourit en claquant une bise à tout le monde, rayonnante comme jamais.

Tiberias. a écrit:
[rp]Tibérias sourit à la diaconesse. Eh oui, elle avait tout à fait raison. De témoin il y a quelques mois, il devenait le marié... Qui aurait pu penser cela... Lui, le vieux général, épousant elle, celle qu'on prenait pour une fille de joie. Deux destins qui semblaient ne jamais avoir la moindre chance de se croiser, se liaient aujourd'hui pour l'éternité.

"Aucune requête dame. Je prie simplement pour que tout se passe bien. Et pourquoi cela se passerait mal d'abord ?

Puis des bruits de sabots sur pavés résonnèrent et les armes d'Evian étaient là. Dewan en descendit sublime. Un rare sourire illuminait le visage du baron quand elle s'approcha de lui, accompagnée par Laclemanus.

"Cher Laclemanus, merci à vous d'être là, mon ami. Demoiselle...

Il prit la douce main de Dewan de son gant de fer et la lui baisa, souriant. Fenthick ! Ah enfin ! Le duc était là... il avait dû trouver un petit moment, tout comme Tibérias. Hommes de pouvoir, rappelons-le. La justice, l'Eglise et l'exécutif. Quelle joie !

"Selvage... j'ose espérer que vous serez à la hauteur.

Il lui sourit amicalement avant de voir débouler Naurestel ! Une figure emblématique de Belley ! Bien qu'il ne souhaitait pas d'invité, Tibérias était néanmoins ravi de voir une amie et non pas un arriviste voulant se procurer ses bonnes grâces.

"Défenseurs, protecteurs, loyaux, fanatiques, sacrifiés ! Imaginez le mélange de tout cela... un enfant chaotique ! Bonjour Naurestel et merci d'être là.

Discrètement, il avait réussi à glisser son désir d'être père, son devoir d'avoir un héritier, son voeux que sa lignée ne s'éteigne pas, son souhait d'avoir... un bébé... tout petit être entre ses mains meurtrières... Chassant la pensée mais jetant néanmoins un léger regard à Dewan, le général scruta la diaconesse.

"Dame de Marie, mariez-nous ! Selvage, accompagnez-moi à l'autel. Au diable les traditions, un di Leostilla organise son mariage comme il l'entend ! Mais pour les sacrements, je préfère me confier à dame Awenna...

Il sourit à cette dernière et lui emboîtèrent le pas dans le bâtiment religieux. Tenant le bras de Fenthick, Tibérias avançait vers cet autel qui scellerait son coeur. Que d'émôtions... Il aurait bien pleuré sur l'épaule de son ami mais c'eût été déconvenu. Derrière, Dewan et Laclemanus de Chenot devaient suivre...

"Je sens mes pouvoirs diminuer devant le Très Haut... mon dieu Selvage, quelle est cette sensation qui me chagrine ? Dieu m'enseigne l'humilité et la faiblesse ce jour... je n'aime pas cela mais j'accepte l'épreuve... Nous arrivons... Cela est-il douloureux ?
[/rp]

Fenthick a écrit:
[rp]Bonjour Nau!

Il lui sourit et lui déposa un baiser sur la joue, celle de sa future belle-cousine. Comme Ferney, qui s'en allait devenir son ... beau-cousin. Foutredieu! Le monde est petit.

Mon cher Ferney, je tâcherai d'être à hauteur de vos attentes.. lui répondit il en riant.

Et de se retenir d'exploser de rire, lorsque ce dernier lui demanda simplement de l'accompagner à l'autel, comme on faisait d'aventure pour l'épouse. Mais pour le mari ... plus rarement, dirons nous.
Il sentit la "détresse" de son ami, jamais habitué à un tel combat. Il aurait mit sa main à couper que Ferney aurait préféré une dizaine de maures, épées au poing et yeux féroces, plutôt qu'un mariage et toute l'anxiété l'accompagnant.
D'un sourire, il lui répondit, d'une voix basse.

Douloureux? Diable non, mon ami. Vous vous approchez lentement des rivages blancs, de ceux dont l'amour ne vous fait pas revenir. Celui qui emporte votre âme dans le coeur de l'être aimé, et rapporte en vous celle de votre promise.. Le mariage, cher ami, n'est .. qu'un autre chemin..

Et d'un clin d'oeil, ils furent devant l'autel. Fenthick se mit en retrait, et d'un clin d'oeil, encouragea Tibérias, en attendant que n'arrive Dewan, superbe et radieuse.[/rp]

Dewan a écrit:
[rp][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La main posée sur le bras de son témoin, la jeune fille entra dans l'église. Naurestel arriva à ce moment là. Un peu surprise au début de sa présence, étant donné qu'aucune invitation n'avait été posée, Dew en fut tout de même ravie. Elle lui sourit chaleureusement puis son regard se fixa sur son élégant futur époux. Son sourire en disait long. Elle l'avait vu rarement être aussi heureux. Son coeur était envahi de ces pulsions romanesques propres aux amoureux. Il lui baisa la main, elle lui fit une légère révérence. Elle aurait voulu lui sauter au cou comme elle le faisait parfois après une longue absence, mais à l'abri des regards. Leur relation était toute en intimité.

Le Duc surgit enfin pour rejoindre le marié. Tout était en place. Les témoins, la diaconesse, une invitée surprise ! Dewan eut à peine le temps de saluer Awenna qui allait officier. Tellement nerveuse, la jeune fille serra le bras de Lac avec une certaine fermeté.

Votre ... Grâce ... Lac ... rassurez moi ...

Ses mots s'échappaient difficilement. Elle tremblait. Elle observait son amour prendre le chemin de la nef. De la musique s'élevait de l'orgue. Ils devaient à leur tour avancer mais ses jambes semblaient se dérober à sa volonté. Heureusement que son témoin était là pour la soutenir et la guider.

Tout en avançant lentement, ses yeux couleur de pluie fixait Tibérias. A cet instant là, plus rien n'existait autour. Elle était prête à donner sa vie pour lui. Tous les doutes, toutes les craintes se dissipèrent. Il était là pour elle. Et les mots de son fiancé prirent tout leur sens. Un enfant ! Le baron voulait une famille, avec elle. Ses joues s'empourprèrent à mesure qu'elle se rapprochait de lui.

Enfin, ils se retrouvèrent devant l'autel. Son témoin l'avait laissée seule face à son futur époux, cet homme imposant que tous craignaient un jour ou l'autre dans sa vie, sauf elle ...
[/rp]

Laclemanus a écrit:
A peine le carrosse était arrivé devant l'église que déjà Tibérias les rejoignait pour les saluer.

"Cher Laclemanus, merci à vous d'être là, mon ami. Demoiselle...

- Rassurez-vous, je n'allais pas louper cela pour tout l'or du monde, avec Fenthick, nous serons aux premières loges pour voir un juge se passer lui-même la corde au cou sans l'aide du bourreau.

Un petit sourire et il le laissa saluer les autre personnes présentes, reprenant sa place vers Dewan.

Votre ... Grâce ... Lac ... rassurez moi ...


- Si vous voulez une aide, commencez par ne plus m'appelez votre Grâce, je n'ai jamais l'impression que c'est à moi que l'on s'adresse. Rassurez-vous, ce n'est qu'un mauvais moment à passer, petit sourire, tout va bien et dans un instant vous ne penserez plus qu'à profiter de l'instant présent.


Laclemanus attendit que le marié et son témoin aient rejoint la nef pour amener à son tour la future mariée. Arrivé, il laissa Dewan devant Tibérias et alla se positionner à côté de Fenthick.

Dewan a écrit:
[rp]Ils étaient à présent face à la diaconnesse. Celle-ci salua le peu de personnes présentes et commença la cérémonie. Les mots glissaient dans l'esprit de la jeune fiancée, fixant son futur époux alors que sa main avait rejoint la sienne. A vrai dire, les mots n'avaient aucun écho en elle. Elle était dans un autre monde, un songe merveilleux qui l'accaparait. Lui, elle, ... un petit être au creux de ses bras. Etait ce vraiment la réalité qui se déroulait en cet instant ? Elle serra un peu plus la main de son aimé comme pour se rassurer de sa présence, de son désir à vouloir l'avoir près de lui.

Trop de questions en cet instant ? Sans doute, oui. Mais comment ne pas en avoir quand on a 18 ans à peine, qu'on épouse un homme à la quarantaine dépassée, qui a déjà connu le mariage, une épouse, ces gestes que personne ne peut vous apprendre quand vous vous retrouvez seule la première fois avec votre époux ? Ô certes, Dewan avait un passé des plus troublants mais c'est en pure enfant qu'elle épousait son amoureux. D'une virginité sans équivoque, elle ne connaissait de la passion que les gestes délicats et tendres, superficiels mais tellement forts.

La diaconnesse fit réciter le crédo. La voix de Dewan était tremblante. Etait elle assez pure pour lui ? Ce qu'elle fit à Carcassonne sous la direction de sa fausse mère n'était il pas un sacrilège dans cette union consacrée ?
Elle termina la crédo avec les autres, sa voix mourrante. [/rp]

[hrp]Ljd Awenna ne terminant pas le rp car elle est en retraite pour un temps indéterminé, elle nous autorise à jouer le reste du mariage sans elle, mariage validé à Rome normalement. [/hrp]

Bourrike a écrit:
L'évêque de Genève, vicaire diocésain de la province de Vienne, avait vu quelques pigeons venir lui porter questionnements de paysans et nobliauds qui s'étonnaient que mariage puisse avoir lieu sans officiant. Négligeant ses blessures par amour de la foy, elle fit appeler une litière, son état ne lui permettant pas de monter sur sa mule.
Elle entra avec difficulté dans l'église et vint se placer devant l'autel, se retournant pour faire face aux personnes présentes et notamment aux futurs mariés
L'éclat vert de ses prunelles scintillait d'une façon inhabituelle

"Où se trouve l'officiant?"

Tiberias. a écrit:
[rp]Evanouie, pouf, envolée la diaconesse. Quelle étrangeté, il faudrait qu'il en parle à l'Inquisition de ces prêtres volants. On fait quoi maintenant... uh uh... on attend, on danse, oui, non ? Par bonheur, l'évèque de Genève, que Tibérias avait déjà rencontré dans cette même ville et à Annecy parvint dans l'église. Elle vint devant l'autel, enfin quelqu'un de bien qui allait les sauver ! Le juge sourit doucement.

"Monseigneur, l'officiant s'est trouvée fort mal subitement... je pense qu'elle doit se remettre d'énormes émôtions dans le presbytère... Nous n'avions encore pas commencé... nous feriez-vous l'honneur de célébrer notre union ?

Tibérias sourit à l'évèque, à sa fiancée, et aux pauvres témoins. Il regarda Bourrike, celle qui lui avait donné le certificat pour sa nièce. Pourvu qu'elle accepte, sinon c'en était fini, plus de mariage.[/rp]

Bourrike a écrit:
Eh bé, on ne peut pas dire que les réponses fusèrent.
Jusqu'à ce que celui qui était visiblement le seul à se sentir concerné par les évènements vienne à elle

"bonjour mon fils
tout d'abord, nous sommes nous déjà rencontrés? quoi qu'au vu de vos beaux vêtements, je pense avoir une idée de votre identité.
Mes malheureux ne portent pas les mêmes.
ensuite, sachez qu'un mariage n'est pas un acte qu'on peut prendre à la légère
Je veux donc bien vous unir, mais la diaconesse vous a sans doute demandé des éléments qui ne sont pas en ma possession
Or donc, je vous demanderai de me les faire parvenir, et nous aurons une petite conversation, oh, qui ne retardera pas la cérémonie, n'ayez crainte, j'aurais préféré vous voir en mon bureau, mais nous ferons cela ici, à la bonne franquette!"

Dewan a écrit:
[rp]Tout se déroulait bien. Elle était à côté de son fiancé, le sourire râdieux, le coeur battant à tout rompre. Son regard se fondait dans le sien. Les mots souvent n'étaient plus nécessaire à ce moment là, à part ceux d'un serment qui les unirait jusqu'à l'éternité.

Pourtant il arriva ce qui était le plus improbable. Awenna eut un malaise et fut emmenée en urgence par les moines de l'église. Plus de mariage ! La gorge de la petite blonde se noua. Etaient ils maudit ? C'est alors que baignée de la lumière du soleil à travers les vitraux magnifiques du sanctuaire, une dame approcha et demanda ce qu'il se passait. A ses atours, ce n'était pas n'importe qui et le symbole d'Aristote ornait ses atours. Un évêque. Le Trés-Haut les avait il mis sous sa protection ?
Ce fut inespéré.

Tibérias demanda à l'évêque de reprendre le relais. Dewan, elle, rougissait de la situation. Il fallait toujours que rien ne se passe comme prévu ! Mais cette fois ce n'était pas sa faute. Elle prit la main de Tibérias, sans doute pour être rassurée que tout se déroulerait bien pour eux. Elle fit un sourire à l'évêque, lui fit une légère révérence quand elle reprit un peu ses esprits.

Monseigneur, je vous remercie d'être parmi nous ! Je m'appelle Dewan, damoiselle d'Evian, vassale d'Alinoë de Chênot qui est actuellement en voyage. Mon témoin est sa Grâce Laclemanus ici présent et le témoin de mon futur époux ... Un petit silence très court où elle fixe son fiancé avec un sourire tendre avant de continuer. Sa grâce Fenthick (encore duc à ce moment là).

Je crois qu'Awenna avait tout mis sur son pupître.


Effectivement, les documents étaient empilés là, parchemins précieux de leur attachement à tous à Aristote.

Citation :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Citation :
Nous, Monseigneur cedrik, procureur écclésiastique de la Tarentaise, diacre de Chambéry et aumonier de l'Armée Savoyarde, assurons avoir célébrer le baptême de Messire Laclemanus, le 12/10/1456 en la chapelle Sainte Kyrene.

Cedrik Thorvaldson

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Dewan fut baptisée en l'église de Belley, le 28 décembre 1458, par dame Eden*.
(redemande du certificat en cours, je remplacerai ici dès que je l'ai récupéré.)

[/rp]

Bourrike a écrit:
La damoiselle qui s'avança semblait bien aimable

"bonjour ma fille, ainsi tout est là?"
Lectuer approfondie agrémentée de "moui moui", de "bien bien"et "d'accord" puis le vieux visage qui se redresse

"le dernier, vous l'aurez quand"


Petite pause pour attendre, puis, ne voyant rien venir,l'évêque réfléchit, se dit qu'elle l'apprendra très bien elle même de Soeur Eden, et se lance

"mes enfants, nous sommes donc réunis en ce jour pour le mariage de ..."

Réalise qu'elle ne sait pas par coeur les états civils, relativise la honte qui aurait du en découler et reprend

"ces deux jeunes gens
Tout le monde est-il prêt?"
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Mariage du Baron Tiberias et de la demoiselle d'Evian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Mariage des soldats Maya II et nain32
» [RP] Mariage de Myckilem et Naurestel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Territoire étendu de la Famille Di Leostilla :: Nice :: Le Château :: Tourelle Est :: Archives RP hors forum-
Sauter vers: