Bienvenue au domaine de la famille di Leostilla
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RP : Sous une pluie d'étoiles (Dewan et Tiberias)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angeline
Feu Baronne
avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 28/07/2009
Localisation : Annecy

MessageSujet: RP : Sous une pluie d'étoiles (Dewan et Tiberias)   Ven 3 Déc - 14:05

Dewan a écrit:
[rp]Château d'Evian, au petit matin ...

- Mademoiselle, je vous assure, cette nuit sera grandiose, si vous n'avez pas peur !

La jeune fille était en train de s'habiller derrière le paravent, laissant Angelus lui expliquer en long et en large le phénomène qui se produirait cette nuit. Cet homme avait pris ses quartiers à Evian depuis quelques jours. Un astronome à ce qu'il disait. La jeune fille avait toujours été passionnée de mystères et autres curiosités incompréhensibles. L'homme de Sciences s'était présenté de lui-même quelques temps auparavant, prétextant que les lieux étaient parfait pour ses études et qu'il pouvait aider le domaine par ses connaissances.

Dewan n'avait pas hésité un instant. Et ce matin là, l'homme avait déboulé dans ses quartiers, lui expliquant en détail l'évènement de cette nuit.

- Le phénomène est éblouissant ! A étudier absolument ! Les astres sont exactes, vous devez voir ça ! Mais il est vrai que ça peut inquiéter. Je vous rassure, rien ne nous tombe dessus ! Nous ne risquons rien.

Je n'en doute pas, cher Angelus ! Vous m'expliquerez tout ça ce soir, je dois aller travailler à Belley.

Habillée simplement, la jeune fille sortit de derrière le paravent, prête à partir. L'homme observait la petite blonde, sa demoiselle, et lui sourit, si heureux d'avoir trouvé quelqu'un pour l'écouter et financer ses travaux. Il la salua prestement et s'en alla, non sans lui avoir fait un baise-main.

Dew rêvait déjà aux étoiles. Elle le regarda partir et se mit à son tour en route en quittant sa chambre. Sur la coursive, son regard se posa sur le ciel bleu.

C'est peut-être l'occasion ?

Dans la matinée à Belley

Je suis heureuse de vous voir, Seigneur de Ferney !
Que faites vous ce soir ?
Je me demandais si vous accepteriez de m'accompagner au lac ce soir ? Je ferai préparer des couvertures et du vin ...


Il avait accepté ! Dew eut le coeur bondissant ! Une nuit douce et romantique avec l'homme de ses rêves ? Quoi de mieux ?

Retournant au travail, la jeune fille était distraite, en oubliant presque son travail pour la mairie, pendant à ce soir où elle passerait le plus doux des moments avec l'homme qu'elle aimait tant.

A Evian, en soirée :

Tout est prêt Géraldine ? Couvertures ? Vin de Bourgogne ? Fromage et pain ?

La femme agitait la tête. Cela faisait déjà 10 fois que la demoiselle d'Evian passait en revue les préparatifs. Il ne restait plus qu'à attendre l'arrivée du Seigneur.

Le soleil se couchait lentement à l'horizon, au delà des montagnes. Angelus était déjà parti avec tout son matériel. Une heure auparavant, il avait indiqué à Dewan le meilleur endroit pour l'observation.

Guêtant la route, elle se languit de l'arrivée de son tendre amour. [/rp]

Tiberias. a écrit:
[rp]Il ferma la porte de sa brigade à clef et soupira. Demain serait un autre jour. Quelle tristesse la vie quand on y songe. Vivant, oui tout le monde l'était. Simplement vivant et le temps s'en allait, revoilà bientôt l'hiver et Noël. Il allait mal. Le temps glisse sur sa peau et rien à faire pour trouver le repos dans cette vie qui s'accélère... Passant devant un vieillard... cet homme qui paraîssait un siècle, il vient de naître et il n'y comprend rien... deux ou trois rides sur les mains et c'est la fin.

Heureusement, en taverne, il retrouva sa tendre et douce qui l'invita à passer la soirée en sa compagnie. Quelle joie ! Oublier le temps qui passe, vive le moment présent ! Dewan, sa si frêle et fragile Dewan... Mais qui a soulagé sa peine, porté son bois, porté ses seaux, tous les jours au marché. Le bois que portait Dewan, c'est le Bon Dieu qui le portait, le froid dont souffrait Dewan, c'est le Bon Dieu qui le souffrait...Le regard bleu sur Dewan, c'est le Bon Dieu qui l'éclairait...

De Ferney où il s'était changé à Evian, il songeait tandis que le coche bravait les sentiers avec ses chevaux. Bientôt, le territoire de Thonon, le lac. Suivre l'eau jusqu'à Dewan, telle une sirène perdue qui attendait son humain, assise sur les récifs, prête à mourir déshydratée pour lui...

Et au pont-levis :

"Le Seigneur de Ferney vient sur invitation de la Dame d'Evian...

Dans son long manteau bleu nuit, il tenait quelque chose dans sa main droite depuis le début du voyage, de peur de le perdre. Certains jours sont décisifs dans la vie d'un homme, cette soirée allait l'être pour Tibérias.
[/rp]

Dewan a écrit:
[rp]Le voilà !!! Le voilà !!!

Dewan sautillait comme une puce devant la femme de chambre qui la regardait perplexe. La jeune fille s'arrêta devant l'ai ahuri de celle-ci.

Qu'y a-t-il ? Allez dites !

La femme soupira et s'approcha de la demoiselle d'Evian afin d'ajuster son pourpoing. Oui Dew n'avait pas revêtu de robe car la nuit serait fraiche et le chemin sablonneux. Elle se devait d'être à l'aise. Une paire de braies et un juste au corps particulièrement saillant était le choix de la petite jeune fille.

- Bah excusez moi mademoiselle mais vous êtes jeune, jolie, noble ... vous pourriez choisir un homme plus ... enfin moins ...

Ennuyée la femme de chambre ne continua pas. Le regard fuyant, elle s'apprétait à partir mais Dew se pencha par la fenêtre, les boucles dans le vent, la nuit s'appropriait de plus en plus le ciel.

Plus quoi ? plus jeune ? Et alors ... En quoi cela importe l'âge ? Lui ... il me plait, il est protecteur, doux, discret, tendre, fidèle puis ... je ne sais expliquer, il est ce que j'ai de plus précieux, simplement. Je donnerais ma vie pour lui ... même si elle ne vaut pas grand chose. Oh Anne, si vous saviez comme j'aspire à le rendre heureux, à lui offrir mon coeur et mon âme !!! Si vous saviez comme chaque instant que je passe près de lui m'emplit d'une joie immense et douce !!! J'ose à peine lui dire tout ce que je ressens ...

La voiture arrivait enfin à hauteur de la cour. Dew fixait l'attelage si petit depuis la tour. Elle se ressaisit ! Même si l'on disait qu'il fallait se faire désirer, la jeune fille était trop impatiente pour attendre plus encore avant de le rejoindre. Puis les étoiles n'attendraient pas, elles n'ont plus !

Dew s'encourut, descendant les marches quatre à quatre depuis la haute tour, tournoyantes telle la spirale d'une carapace d'escargot qu'on suit du doigt. La jeune fille arriva enfin dans la cour alors que le valet accueillait Tiberias.

Elle l'observa un moment depuis le muret, juste le temps d'admirer l'homme qui faisait frissonner son coeur à chaque instant.

- Bienvenue Seigneur de Ferney ! Nous sommes prévenu de votre arrivée et soyez le bienvenu à Evian. Je vais faire quérir notre demoiselle de votre présence, elle en sera des plus ravies.

Le valet fit un geste au Seigneur pour qu'il entre dans la bâtisse principale. Dew prit une autre entrée, par les cuisines et vérifia encore une fois que le panier et les couvertures étaient prêts avant d'aller vers le salon, l'air de rien.

Seigneur de Ferney ! Je suis heureuse de vous voir !

Elle s'approcha, cachant difficilement le rose de ses joues puis elle s'inclina comme il se doit avant de lui proposer un fauteuil.

Comment allez vous depuis ce matin ? Votre journée ?

Que de banalités !!!! Dew cherchait à respecter un certain protocole qu'elle tenait difficilement en sa présence. C'était si difficile ! [/rp]

Tiberias. a écrit:
[rp]Un valet de Dewan lui répondit de façon plutôt sympathique. Il eut droit ma foy, à un sourire de Tibérias. Chose rare, seules quelques personnes avaient eu droit à ce privilège. Le domestique l'avertit qu'il allait de ce pas chercher sa maîtresse, laissant le seigneur seul dans le salon. C'était bien les goûts de Dewan qui représentaient cette salle. Alors qu'il exécutait une ronde pour observer la décoration, sa tendre et douce apparut derrière lui. Il lui sourit, dévoilant toute ses radieuses dents. A remarquer qu'il n'en avait perdu aucune lors de la guerre, chose rare car lorsqu'on va à l'assaut, bien souvent c'est la garde de l'épée qui répond à la mâchoire de l'ennemi...

"Dame d'Evian, mon coeur s'emplit d'une joie certaine lorsqu'il entend votre voix et lorsque mes yeux lui transmettent l'image de la beauté, de la douceur et de l'intelligence incarnée.

Il lui sourit lorsque les joues de Dewan s'empourprèrent. Mais lorsqu'elle s'inclina, il ne put réprimer quelques rires étouffés et amusés alors qu'elle lui demandait comment il allait. Il s'approcha d'elle et à son tour, lui baisa la main, dans une grâce et un prestige fous. Se relevant, il ne put résister à ses lèvres si tendres. Il les embrassa amoureusement et regarda Dewan.

"Le lac n'attend que nous... quelle était donc cette surprise ?

Il lui sourit avant d'accepter finalement le fauteuil mais refusant catégoriquement qu'on lui retirât son mantel.[/rp]

Dewan a écrit:
[rp]Comme son baiser la troublait ! Aucun homme ne lui avait jamais fait cet effet là auparavant. Dew restait accroché à la sensation tant espérée de ces gestes affectueux. Elle lui sourit quand il en demanda plus sur la "surprise". L'homme cultivé qu'il était devait certainement connaitre le phénomène mais l'observer dans un lieu aussi magnifique, elle était sûre qu'il ne l'avait sûrement jamais fait !

La petite demoiselle d'Evian s'appliqua à ne rien dévoiler. L'encre de la nuit envahissait le ciel et les chandeliers étaient déjà allumés à l'intérieur. Angelus l'avait avertie qu'il fallait que la nuit soit bien étendue pour voir le phénomène. Elle fit donc patienter son invité. Elle prit place sur le canapé faisant face à son troublant aimé.

Oh patience ! Je vous promets que nous y serons bientôt ! La curiosité, me disait on toujours, est un vilain défaut. J'espère que vous avez pris des vêtements chauds !

Ils se mirent à discuter de tout et de rien, de la maréchaussée, de l'école, de la mairie, de leurs amis, leurs domaines, ... mais Dew évitait soigneusement de parler de la nuit et de l'évènement.

Le vin les réchauffait près du feu de l'âtre. Elle aimait tant être avec lui et il était si rare qu'il passe tant de temps à ne rien faire que discuter qu'elle profitait de chaque instant. Elle ne perdait pas une miette et le meilleur restait à venir.

Au bout d'une heure, la jeune fille invita Tiberias à la suivre. Géraldine était venue l'avertir que tout était prêt.

Allons nous faire cette balade près du lac comme je vous ai promis ?

Prenant son bras, ils rejoignirent la cour. Deux hommes portaient des flambeaux pour illuminer leur chemin. Le ciel était dégagé, comme l'espérait Angelus. La jeune fille offrait un sourire râdieux, pressée de l'emmener dans cet endroit secret qui offrait une vue imprenable sur le Lac et les montagnes.

Des lanternes balisaient le chemin. Escortés par les porte-flambeaux, les amoureux avançaient sur le sentier dégagé. Dew avait pris le bras de son tendre compagnon et le guidait au milieu des rochers et des arbres jusqu'à une petite crique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entourée de petites lanternes, l'endroit semblait féérique. Sur l'eau, on pouvait voir au loin une barque où devait se trouver Angelus pour son étude. Il était bien loin pour qu'il puisse les voir.
Sur le sol était étendu des épaisses couvertures de laine. D'autres étaient pliées sur le sol à côté d'un panier garni. Les porte-flambeaux saluèrent le couple et repartirent rapidement.
Dew s'installa sur les couvertures, frissonnant un peu. Elle attira doucement son aimé à la rejoindre.

Venez ... ce soir, je voulais vous offrir un moment unique, un moment que j'espère inoubliable dans nos mémoires. J'aimerais vous offrir une nuit étoilée, une nuit où les étoiles dansent au firmament, une nuit qui illuminera votre coeur je l'espère autant que le mien.

L'émotion fit monter de petites perles de larme aux yeux de la jeune fille. Elle n'avait pas si souvent le besoin de se livrer mais avec Tibérias, ça l'était devenu. Il était son plus grand amour. [/rp]

Tiberias. a écrit:
[rp]On accompagna rapidement et superbement le couple hors du château mais toujours dans le domaine d'Evian. En écoutant Dewan, Tibérias souriat de temps à autres, véritablement curieux. Dehors ? Une chasse nocturne ? Non, elle savait qu'il n'aimait pas tuer des animaux sans raison, juste pour le plaisir. Camper ? Peut-être, c'était là, la plus probable des idées. Il la suivit, main dans la main jusqu'à une magnifique crique, bordée par un lac, éclairée par de sympathiques lanternes à la lumière plutôt faible mais suffisament pour qu'on puisse se voir. Des couvertures étaient là, au milieu, où Dewan s'engouffra immédiatement. Les escorteurs se retirèrent et Tibérias rejoignit sa douce tout en l'écoutant.

"Chère Dewan, vous êtes à vous toute seule ma nuit étoilée où vos yeux, qui seraient ces étoiles, dansent éternellement et joyeusement à ce firmament d'un degré si haut qu'il vous rend unique à mon coeur.

Il lui sourit avant de l'enlacer et de lui glisser furtivement et amoureusement de légers baisers sur le cou.

"Il paraît que lorsqu'il fait froid, la nuit les étoiles se dévoilent mieux. Sont-ce ces astres ma surprise ? Je dois vous avouer que je me contenterai de tous, puisque vous êtes là...

Plongeant la main dans sa poche, il manqua de courage, à moins que ce ne soit pas le moment... Seul son coeur déciderait le moment opportun.
[/rp]

Dewan a écrit:
[rp]Heureusement que la nuit voilait la plupart des couleurs, et que les torches donnaient déjà un ton rougit à la scène sinon Tiberias aurait pu voir Dewan se transformé en jolie rose épanouie tant ses joues s'enflammèrent, tout comme son coeur battant à tout rompre. La présence de Tiberias seule lui offrait la plus douce des chaleurs.

Il était impatient et la jeune fille ne lui répondit pas, se contentant de savourer ses baisers puis de lui voler à son tour sur ses lèvres le nectar de ses sentiments. A ce moment là, une lumière dans le ciel attira son attention. Angelus lui avait confié que les voeux étaient exhaucés quand ils étaient formulés lorsque l'on observait une étoile filante. Elle s'empressa de le faire après avoir signalé à son seigneur le phénomène.

Là ! Regardez !!!

Dew se retrouva émerveillée par le ciel. La voute étoilée lui semblait encore plus belle ce soir là. D'autres corps astraux se mouvèrent rapidement devant leurs yeux. La jeune fille se blottit contre son amour, se rassurant de sa présence tout autant que de son amour. L'instant était magique et durerait toute la nuit, aussi longtemps qu'ils le voudraient, aussi longtemps qu'il le souhaiterait ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/rp]

Tiberias. a écrit:
[rp]
"C'est sublime...

Il observa ainsi, durant quelques instants les étoiles qui filaient d'une traite vers d'autres cieux. Quel était leur nom ? Les étoiles filantes ? Allons, les scientifiques trouveraient sans doute un bien meilleur mot pour réunir les deux idées, dans quelques années sûrement, à moins que le phénomène ait déjà intéressé un homme....

"Voler... au dessus des étoiles, à vitesse idéale, sous un angle parfait, et s'approcher d'un ciel où nous n'irons jamais...

Tibérias sourit et serra un plus plus fort la main de Dewan. Il s'assit alors subitement, sans trembler, et demanda à sa douce d'en faire autant.

"Dewan, j'ai... deux présents pour vous... le premier...

Il sortit de son mantel un boîte d'où il prit un collier de perles qu'il accrocha lentement au cou de la jeune femme. Les perles brillaient sous les rayons de la lune et des étoiles filantes.

"Acceptez ce collier, qui porte autant de perles que vous avez vécu de printemps à ce jour. Mon... autre présent se base sur le futur... Douce Demoiselle d'Evian, voulez-vous... devenir dame de Ferney... voulez-vous faire de moi l'homme le plus comblé au monde, voulez-vous épouser, chère colombe, l'ours que je suis ?

Il sourit et à ce même instant, la pluie d'étoile semblait s'être intensifiée. Un bon présage ?
[/rp]

Dewan a écrit:
[rp]La jeune fille regardait le ciel s'illuminer d'étincelles lorsque l'une d'elle fila à travers la voute céleste pour rejoindre quelques horizons inconnus. Il faisait frais, blottie entre les bras d'une couverture et de ceux de son tendre Seigneur. Alors qu'il levait le nez pour découvrir le spectacle enchanteresque, Dew posa ses yeux sur lui. Dans ses rêves les plus fous, elle n'aurait jamais pu imaginer un tel instant possible, être là avec lui. Leur rapprochement n'avait rien d'une évidence et pourtant, ils étaient là, tous les deux.

Quand il tourna son visage vers elle, si promptement qu'elle en fut saisie, elle en fut presque gênée. Elle était en train de le dévisager ! Mais visiblement, cela n'était pas la raison de sa réaction. L'instant était grave, il s'était planté devant elle ce qui l'initia à faire à l'identique. Dew se mordit la lèvre d'inquiétude. Avait il soudain oublié qu'il devait travailler cette nuit ? Allait il la laisser là ? Son coeur se mit à vibrer. Mais les mots de son tendre chevalier servant effacèrent les craintes et laissèrent place à une émotion infinie. Aucun mot n'arrivait à sortir de la bouche de la demoiselle d'Evian. Le collier de perles glissa sur la peau de son cou pour le parer de leur blanc laiteux somptueux. Dew se contenta de poser un main sur celui-ci comme pour confirmer la réalité du geste. Ensuite, les mots de Tiberias déferlèrent comme une tempête. Un mariage ! Avec lui ! Inespéré, insensé, elle avait dû s'endormir et rêver !

C'est l'air inquiet de Tiberias face à son silence qui lui confirma que ce n'était pas un rêve. Le froid peut-être aussi. La retenue, elle n'en avait plus ! Elle lui sauta tout bonnement au cou, le renversant sur la couverture puis lui murmura à l'oreille, pour sceller le moment magique, un moment unique connu que d'eux seul ...

Oui ! Oui je le veux ! Pour toujours et à jamais, je serai vôtre ! Toute à vous ! Rien qu'à vous ! Pour la vie et au delà même ! Je vous aime !

L'enlaçant tendrement, un baiser vint sceller sa déclaration, doux et passionné à la fois. Les étoiles berçaient le couple de leur danse féérique. Rien ne pouvait venir les troubler cette fois. [/rp]

Tiberias. a écrit:
[rp]
Lorsque Dewan accepta la demande de Tibérias, celui-ci sentit son coeur renaître définitivement. Les derniers gravats de pierre encore accrochés à son palpitant se détachèrent complètement pour le laisser fusionner et aimer. La passion pouvait revenir. Chose qui ne lui était pas arrivé depuis bien trop longtemps. Amusé par la réaction de Dewan, il se laissa embrasser avant de lui répondre par plusieures baisers langoureux, dévoilant tout son amour et son attachement pour elle.

Le reste de la nuit se déroula ainsi. La dame d'Evian dans les bras du Seigneur de Ferney. Calme, silencieuse, l'ambiance était tendre. Passant sa main dans les cheveux de sa douce, Tibérias se sentait bien. L'ours venait d'avouer ses sentiments pour celle qui serait dorénavant son ourse. Les loups n'avaient qu'à bien se tenir, l'homme sera sans aucune pitié pour ceux qui essayeraient de la charmer.

Quand l'air devint trop frais, Tibérias se tourna vers Dewan, tenant sa propre tête dans sa main.

"Le spectable est terminé... Nous rentrons ? J'ai hâte de découvrir vos gens et vos appartements.

Il lui sourit avant de déposer un doux baiser sur ses lèvres.

"O ma Cléopâtre, auriez-vous un lit ce soir, pour votre César qui vous aime tant ?
[/rp]

Dewan a écrit:
[rp]La douceur, la plénitude, la sérénité, ce fut les sensations qui avaient envahi la jeune demoiselle. Dans les bras de son ours, elle se sentait à la fois plus fragile et plus forte que jamais. Ses baisers semblaient enfin ne trouver plus aucune retenue et acquérir une passion incommensurable. Dew aurait aimé que la nuit ne cesse jamais et passer le reste de sa vie ainsi, juste à savourer l'instant présent.

Blottie contre lui, les étoiles étaient encore plus merveilleurses à regarder. Toutefois la fatigue et le froid eurent raison des amoureux. Il ne faisait pas assez beau pour passer la nuit sur place. Et les frissons parcouraient de plus en plus le petit corps de la jeune fille.

Tiberias l'invita à rentrer et découvrir Evian. Il n'y aurait sans doute plus grand monde debout à cette heure. Elle rougit à l'évocation de ses appartements. Depuis combien de temps un homme n'avait il pas partagé son lit ? Attention, la demoiselle était toujours pure et vierge. Elle n'avait fait que partager une couche en tout bien tout honneur. Mais Tiberias était maintenant son fiancé et sans doute bientôt son mari. Comment cela allait il se passer ? L'idée même de passer à autre chose qu'un simple baiser fit s'empourprer la belle. Le Seigneur de Ferney demanda alors un lit pour dormir, séparé. Rassurée et contrariée à la fois, la jeune fille acquiesca de la tête. Comme elle aurait aimé qu'il veuille plus ... même si ça lui faisait une peur folle.

Bien sûr, mon doux César, il y a largement de quoi au château ... mais j'espère que vous ne serez pas trop loin de moi ... Prenez une lanterne pour nous guider, s'il vous plait.

Envelopée dans une couverture chaude, accompagnée de son beau seigneur, ils prirent la direction du château d'Evian, pour une nuit sans doute pleine de rêves.

(suite du rp dans le Rp d'Evian)[/rp]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
 
RP : Sous une pluie d'étoiles (Dewan et Tiberias)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Voir Nice Sous la Pluie
» [Libre] Sous la pluie et le vent.
» Une balade sous la pluie
» Sur le sol, sous la pluie... ? [PV Yasushi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Territoire étendu de la Famille Di Leostilla :: Nice :: Le Château :: Tourelle Est :: Archives RP hors forum-
Sauter vers: